mercredi 10 octobre 2018

Pirates

Yul Brynner, donc, as Jean Lafitte, The Buccaner, Anthony Queen, 1958. Jean Lafitte, donc :

L’intermédiaire chargé du financement de l’impression du « Manifeste » n’était autre que Jean Laffite, un pirate de Louisiane qui, entre autres occupations tardives, espionnait pour le compte de l’Espagne et jouait le rôle d’émissaire pour un groupe de banquiers américains. Dans son journal (The Joumal of Jean Laffite l’histoire du pirate-patriote par lui-même, New York, Vantage Press,1958, p. 126), Jean Laffite évoque son travail clandestin d’émissaire de banquiers américains. Par ailleurs, il mentionne en date du 24 avril 1848 : "Mes entrevues étaient brèves mais directes. Je vivais à Paris dans la demeure de M. Louis Bertillon, et parfois dans des hôtels. Je rencontrais M. Michel Chevreul, M. Louis Braille, M. Augustin Thierry, M. Alexis de Tocqueville, M. Karl Marx, M. Frédéric Engels, M. Daguerre et bien d’autres encore… Personne ne connaissait les vraies raisons de ma mission en Europe… destinée à financer deux jeunes hommes, Mr Marx et Mr Engels, afin de les aider à déclencher la révolution des ouvriers du monde entier."

[Peut-être ce n'est pas vrai, tant pis, c'est mon goût.]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire