vendredi 31 décembre 2010

Wishing Well

Violente averse. Mets toi face à la pluie, laisse ses rayons de fer te pénétrer, glisse dans l'eau qui veut t'emporter, et malgré tout demeure, attends, debout, le soleil qui va couler à flots, subitement et sans fin.

[Pour ainsi dire, mes voeux pour les lecteurs de ce blogue : que chacun demeure, passant ami camarade, encore un an, debout, un an encore. Le soleil, peu importe, il coulera bien un jour - à flots, subitement et sans fin.]

Nous n'irons plus au bois (j'en oublie jusqu'aux noms)



Bontempelli 1966

Look what they done to my brain (la Sainte-Mélanie)



Melanie Safka Schekeryk 1970

jeudi 30 décembre 2010

Rions un peu



[Fragson père, qui n'avait donc pas l'esprit de famille plouf, a tiré le 30 décembre 1913. Barbara plus tard se souviendra du fils dans une de ses propres chansons, clic-clic, celle où danse le fantôme tournoyant de Loïe Fuller.]

mercredi 29 décembre 2010

Des journées entières dans les livres #31

Mercredi 29 décembre

Paoli, au nom du Comité de résistance socialiste : Le congrès du Parti socialiste SFIO continuera ses travaux dans la salle du Démophile, 72, rue de Lariche, demain jeudi à 10 heures du matin.
Le Président : Le congrès communiste continue. La parole est à Frossard.

mardi 28 décembre 2010

Sur la photographie

Susan Sontag, † le 28 décembre 2004.

[On s'en doute, Susan Sontag a été photographiée souvent : un exemple, Peter Hujar en 1975.]

Les Saints-Innocents


Sinon, il y a un an, on rendait compte de lectures certes réconfortantes mais dont la seule mention disait la déplorable diversion dans laquelle il nous fallait déjà patauger. Alain Badiou, depuis, a formalisé en un petit livre son explication avec Finkielkraut ; Todd s'est beaucoup et utilement montré, mais on ignore quels relais il a pu trouver pour ses idées les plus intéressantes - celles sur le protectionnisme, le gros mot ; Ellroy, enfin, rien à voir - comme prévu le livre est excellent, les femmes rouges, toujours plus belles, raflant bien évidemment la mise.

lundi 27 décembre 2010

Homme d'ange fourvoyé



Bandiera Rossa, pour Pierre Clémenti, mort le 27 décembre 1999, pour Sergueï Essenine aussi, suicidé, peut-être, le même jour, peut-être, de 1925, Hôtel d'Angleterre à Leningrad - et dont Anna Prucnal la ci-dessus chanteuse interpréta les derniers vers, ces vers que tout le monde connait, il n'y en a pas tant.

Mourir en cette vie n'est pas nouveau,
Mais vivre, bien sûr n'y est pas plus nouveau.

Sur Essenine, si tôt en allé loin de nous et de son temps, il y avait beaucoup, et du neuf, dans les (ex) Chroniques Marignac.

dimanche 26 décembre 2010

Ne pas perdre son temps #2

Feuilleter le version BD de La position du tireur couché, faiblesse sans doute coupable mais validée par l'indispensable Pop 9 clic-clic ; du coup relire quelques pages de l'original en Série Noire, puis la réponse d'Echenoz dans Nous trois : on peut voir ça chez le tout autant indispensable Lexomaniaque clic-clic ; et indispensable pour indispensable, revoir quelques photos de Lettres de Moscou clic-clic, puis penser à son dernier commentaire ici-même et donc se rappeler, en ce jour de la Saint-Étienne, qu'on n'est pas d'un pays etc. clic-clic ; du coup, bien entendu, réfléchir un peu au passeport de Jérôme L. clic-clic (a-t-on rappelé que son blogue fait partie des indispensables ?) ; etc. etc. Encore un dimanche, le dernier de l'année - finir en chanson clic-clic : tenir tenir tenir, debout et demain.






samedi 25 décembre 2010

Smiling faces I can see #2


Un cadeau de Noël pour nos visiteurs : comme en 2009 clic-clic, Marianne Faithfull, As tears go by, juste une autre version. Comme en 2009, oui : on n'ira pas prétendre avoir avancé entre-temps - ceci dit, le monde qui va, ici, vous savez ce qu'on en pense.

vendredi 24 décembre 2010

Crachons veux-tu bien

Quant aux poètes, passez-moi l'expression : ce sont des enculeurs de mouches. Ils font de leur mieux comme on dit, ces vermisseaux. Eh bien moi, je fais de mon pire.

[Louis Aragon est mort le 24 décembre 1982. Sur la photo : Breton, Hilsum, Aragon et Eluard en 1919 - le photographe est inconnu. Sinon, le 24 décembre 2009, on recommandait ici même D'autres gens, un roman court et dérangeant du jeune Martin Amis : on avait bien raison.]

jeudi 23 décembre 2010

Chanson de la neige silencieuse (Poetry in motion)

Là sur la gauche, tout en haut à l'heure qu'il est de la liste des blogs, on a ce lien clic-clic. Tout en haut, car c'est le plus récent : ça ne durera pas. Ce qui restera, en revanche, c'est la beauté triste et calme de ce poème.

La Saint-Évariste (un air qui vaut pas dix ronds #23)

Non c'est pas moi, c'est ma sœur
Qu'a cassé le calculateur.

clic-clic
 

Évariste 1967

[Oui, il y a bien deux Saint-Évariste.]

mercredi 22 décembre 2010

L'innommable

il faut continuer, je ne peux pas continuer, je vais continuer.

[Samuel Beckett est mort le 22 décembre 1989. La photo, on a l'habitude, est de Richard Avedon.]

Révolution #2

On pourrait oublier notre article du 22 décembre 2009 clic-clic, s'il n'y avait, à la fin, ce lien sur l'intégrale de la merveilleuse et introuvable Grande Gaîté : ça suffira pour définitivement le préserver, l'article, des souris et de leur rongeuse critique.

Me voici sur mon trente-et-un

Paraît
Que les petits cochons
Les petits cochons
Ne m'ont pas mangé
Allons
Les grands cochons
Me mangeront.

mardi 21 décembre 2010

Toute vie, etc.

So in my case there is a price to pay. I do not any longer like the postman, nor the grocer, nor the editor, nor the cousin’s husband, and he in turn will come to dislike me, so that life will never be very pleasant again, and the sign Cave Canem is hung permanently just above my door. I will try to be a correct animal though, and if you throw me a bone with enough meat on it I may even lick your hand.

The Crack-Up, Esquire's February, March, and April 1936 issues, clic-clic.

[Francis Scott Fitzgerald est mort le 21 décembre 1940. Écoute, petite Elia, rapproche ta chaise du bord du précipice et je te raconterai une histoire.]

Révolution

Un an donc, depuis le premier billet de ce blogue. Ce 21 décembre 2009, on avait voulu faire dans le politique, on donnait la leçon aux jeunes cadres de l'économie sociale de marché, Valls et autres, ces néo-socialistes tellement impatients de se joindre à la ratonnade progressiste qui levait - laïcité, burqa, vous connaissez toutes ces choses. Pourquoi donc a-t-il fallu que cette colère, légitime et à laquelle il n'est rien à retrancher, donne un texte si grandiloquent ? Bon sang, l'exercice est plus difficile qu'il n'y semblait - et donc zou, pas de regret, direct la critique rongeuse des souris : ceux qui ne l'ont pas lu ont bien fait. La suite au prochain épisode.

lundi 20 décembre 2010

Et hop Carrero Blanco
















Madrid le 20 décembre 1973, record du monde de saut en hauteur catégorie Premier Ministre et voiture blindée - Dodge Dart GT 3700, 2300 kg tout de même, record homologué à 35m clic-clic. Spéciale dédicace aux clowns passés, présents et futurs de la doxa antiterroriste.

Soumission à l'autorité (des journées entières dans les livres #30)



I comme Icare, Verneuil 79, pas un grand film, non, mais une certaine ambition dans le propos - et l'occasion ma foi de revoir Maréchal et Planchon, toute la scène lyonnaise des 70s, et tiens donc mon école. Stanley Milgram, lui, est mort le 20 décembre 1984.

dimanche 19 décembre 2010

Marcello

Marcello Mastroianni, † le 19 décembre 1996 (avec Anouk Aimée, La dolce vita).


samedi 18 décembre 2010

La nostalgie camarade












La nostalgie est un sentiment révolutionnaire. Je reconnais le conservateur à ce qu’il n’en a aucune. Toutes les forces actives dans l’histoire partent de là. Le sionisme, c’était le retour à Sion. Si Che Guevara n’avait pas pensé à Bolivar, il n’aurait pas été en Bolivie. Et Obama sans Lincoln ne serait pas à la Maison-Blanche.

Lu sur Causeur clic-clic, comme quoi quand mame Lévy laisse parler ses invités.

Un air qui vaut pas dix ronds #22

Y a toujours quelqu'un pour quelqu'un
Y a toujours une société
Non, ce n'est pas fait pour les chiens
Le Club Méditerranée.



Delanoë - Bécaud 1970

[Gilbert Bécaud est mort le 18 décembre 2001]

vendredi 17 décembre 2010

Chacun pour soi, Dieu contre tous

Kaspar Hauser, le 17 décembre 1833, venu d'on ne sait où, tué par on ne sait qui : ils ne m'ont pas trouvé malin.

jeudi 16 décembre 2010

De vous épris oui je le suis (la Sainte-Adélaïde)

Adélaïde qui m'ensorcelle
Mouche si près de la bouche
De temps en temps je vous observe
Quand votre singe vous promenez
Votre mouchoir je désespère
Un jour de le voir tomber.

clic-clic

Turboust 1986

mercredi 15 décembre 2010

E Pinelli va giú

Quella sera a Milano era caldo
Ma che caldo, che caldo faceva,
"Brigadiere, apri un po' la finestra!"
Una spinta ... e Pinelli va giú.

clic-clic

[Milan, 15 décembre 1969, la piazza Fontana encore, plus de 4000 arrestations dit-on : c'est le commissaire Calabresi qui a la garde de l'anarchico Pinelli quand ce dernier passe à travers la fenêtre d'un quatrième étage de la préfecture de police. La justice italienne, normes CEE, dira que si rien ne peut être reproché à Calabresi, Pinelli lui a été victime d'un «malaise actif», cause sans doute de ce bond involontaire par la fenêtre de la préfecture. I funerali dell'anarchico Pinelli d'Enrico Baj n'auront pas le temps d'être montrés que le commissaire Calabresi sera abattu devant chez lui, le jour même de l'inauguration de l'exposition. On réussira à condamner Adriano Sofri, un des dirigeants de Lotta Continua, à 22 ans de prison pour la responsabilité morale de l'attentat - peine toujours en cours, cet innocent acharné refusant de demander grâce.]

mardi 14 décembre 2010

Je me comprends 9/9


Well I don't know if all that's true
'Cause you got me, and baby I got you.

lundi 13 décembre 2010

Auldescoule (tm)

Philippe Clay clic-clic le désossé, le 13 décembre 2007 - ici dans le Notre-Dame de Paris de 1956, avec Tata Gina Lollobrigida clic-clic.

dimanche 12 décembre 2010

De la tension (des journées entières dans les livres #29)

Toute cette histoire, qui commence le 12 décembre 1969, Banca dell'Agricoltura, piazza Fontana, Milan - 16 morts, 88 blessés et la mort accidentelle d'un anarchiste : pour ceux que ça intéresse, l'Orchestre noir, un peu partout sur Internet, par exemple sur le site Jura Libertaire clic-clic.

Dimanche soir (un air qui vaut pas dix ronds #21)

Bientôt la mort et tu t'accroches
A de vieux souvenirs pas beaux
Quelques billets au fond des poches
Une fillette au bord de l'eau.


Lavilliers 1979

samedi 11 décembre 2010

La Saint-Daniel (des journées entières dans les livres #28)


America I've given you all and now I'm nothing....
I can't stand my own mind.

America when will we end the human war ?
Go fuck yourself with your atom bomb.

vendredi 10 décembre 2010

Des journées entières dans les livres #27

My wife and I made love this afternoon. We hid together from the light of our desire, forehead to forehead. Later she asked me, did I taste sweet for you? Dear companion, you did. This evening I watched with pleasure as she undressed and put on her flannel pyjamas. I held her closely until she went to sleep. Then I closed the light and left the room carefully and I came here to you.

jeudi 9 décembre 2010

44 rue du Bac

Américaine à Paris, elle a été l'assistante de Man Ray - le modèle voyez donc d'une de ses plus célèbres photos, une des portraitistes ensuite du Tout-Paris littéraire des années 20 - Duchamp, Gide, Cocteau, Joyce, la mémoire enfin de New-York clic-clic et pour beaucoup celle de Paris - par Atget, dont elle a repris et diffusé les archives : Berenice Abbott est morte très vieille dame le 9 décembre 1991.

mercredi 8 décembre 2010

The way things are going

Lennon kaput, le 8 décembre 1980. La photo de David Bailey, avec McCartney, date de 1965. Plus tard, presque à la fin, les deux enregistrent et mixent tout seuls, en un après-midi, la Ballad of John and Yoko : Christ you know it ain't easy, you know how hard it can be.

mardi 7 décembre 2010

Un air qui vaut pas dix ronds #20

Tu as un vrai divan de roi
Un vrai divan de diva
Du porto qu'tu rapportas
De la Porte des Lilas
T'as un p'tit chien et un grand chat
Un phono qui joue du jazz
Tu as un vrai divan de roi
Et moi et moi et moi
Je viens pour le gaz.

clic-clic

Brel 1967

Des journées entières dans les livres #26

C'est venu d'une discussion avec Piotr, le peintre. Comment on se projetait dans notre cinquantaine. Vers l'an deux mille. Je me voyais bien avec un cancer et une Jaguar. Plus tard quelqu'un m'a demandé une épitaphe pour un livre en préparation. Il les collectionnait. Comment je verrais la mienne ? Ce qu'on écrirait sur ma tombe ? J'ai proposé : "Il venait de passer le permis de conduire". En effet, pour le cancer pas de problème, mais pour la Jaguar il faut une autorisation. Vers la cinquantaine j'ai pris des leçons.

lundi 6 décembre 2010

Maybe I'd be happy then



Peut-être, oui - Roy Orbison, † le 6 décembre 1988.

dimanche 5 décembre 2010

Relance de la consommation

Sous les nymphéas (Selfie #0)

Claude Monet, L’ombre de Monet dans l’étang des nymphéas, photographie noir et blanc, vers 1920. Le photographe est mort le 5 décembre 1926.

samedi 4 décembre 2010

Rossignol des carnages

Maurice Barrès étant mort le 4 décembre 1923, Rrose Sélavy rappellera ce jour qu'elle n'est pas persuadée que la culture du moi puisse amener la moiteur du cul.

[Le tableau est d'Ignacio Zuloaga.]

Un jour, un autre et la semaine

Sur l'album de 1982, celui de Barberine, ce Rondeau que reprendra Daniel Darc clic-clic - simple et beau, à en lire deux fois les crédits, pour être bien sûr que.

Au fil de l'eau les jours s'en vont
Un jour, un autre et la semaine
Doux noyés au fil de la Seine
Je suis le badaud sur le pont.

Je suis le noyé vagabond
Le jour de l'An Noël emmène
Au fil de l'eau les jours s'en vont
Un jour, un autre et la semaine.

Crachons dans l'eau pour voir le rond
Pleurons ta jeunesse lointaine
Cœur fou qui court la prétentaine
L'eau ne revoit jamais l'amont.

Au fil de l'eau les jours s'en vont.

Parfumé de tubéreuses (la Sainte-Barberine)

vendredi 3 décembre 2010

Une fille, un Leica

Pour Alexandre Rodtchenko, mort le 3 décembre 1956, on se contentera d'un portrait tout simple, évident pourrait-on dire, de Madame Stepanova, son épouse. Pour le reste, la grande histoire du constructivisme, affiches, photos, collages, Lili Brik, Maïakovski, Pro Eto, jeune fille et Leica, plein les musées, plein Google, partout, superbe, bien entendu, superbe.

jeudi 2 décembre 2010

Hurler (en faveur de)

Le livre le plus abominable qu’ait enfanté l’imagination la plus dépravée : Bonaparte jetant Justine au feu (attribué à P. Cousturier). Napoléon(s), le grand comme le petit, à nous gâcher pour longtemps le 2 décembre, jour s'il en est de leurs batailles, sacres, golpe et autres fadaises : le jour justement de la mort - en 1814, à l'asile : tiens donc, la faute à qui ? - de Donatien Alphonse François, comte de Sade, Marquis de tout le monde - Sade, l’amour enfin sauvé de la boue du ciel, l’hypocrisie passée par les armes et par les yeux, cet héritage suffira aux hommes contre la famine, leurs belles mains d’étrangleurs sorties des poches.

mercredi 1 décembre 2010

Rockin' the Right (un air qui vaut pas dix ronds #19)

Meet the new boss
Same as the old boss.

clic-clic

Townshend 1971

National Review’s top first conservative rock songs of all time clic-clic, mais qu'est ce que c'est bon.