mardi 30 novembre 2010

Des journées entières dans les livres #25

Fernando Pessoa est mort en 1935 - un 30 novembre, comme Oscar Wilde, Ernst Lubitsch, Francis Picabia ou Guy Debord.

Passe, oiseau, passe, et apprends-moi à passer.

Avis n° 2009-01 de la Commission consultative des trésors nationaux

Vu le code du patrimoine, notamment ses articles L. 111-2 et L. 111-4 ;
Vu le décret n° 93-124 du 29 janvier 1993 modifié relatif aux biens culturels soumis à certaines restrictions de circulation, notamment son article 7 ;
Vu la demande de certificat d'exportation déposée le 30 septembre 2008 relative aux archives personnelles (ensemble de manuscrits et de documents divers) de Guy Debord, vers 1950-1994 ;
La commission régulièrement convoquée et constituée, réunie le 21 janvier 2009 ;
Après en avoir délibéré,
Considérant que les biens pour lesquels le certificat d'exportation est demandé sont un ensemble exceptionnel d'archives personnelles de Guy Debord (1931-1994), essayiste et réalisateur français, principalement connu pour avoir été le fondateur de l'Internationale situationniste, mouvement de pensée avant-gardiste dans le sillon des courants dadaïste, surréaliste et lettriste ; que cet ensemble est composé de manuscrits et de documents divers, triés et organisés par Guy Debord, qui n'a conservé que les pièces considérées par lui comme essentielles pour la compréhension de son œuvre ; que les dossiers constitués contiennent l'ensemble des états préparatoires puis définitifs de ses œuvres, des premiers jets sur fiches jusqu'aux épreuves corrigées, en ce qui concerne les ouvrages, et au découpage, en ce qui concerne les films, notamment pour son ouvrage majeur, La Société du spectacle (1967) ; que ces archives, couvrant les années 1950 à 1994, sont demeurées encore largement inexploitées et représentent un matériel précieux pour la recherche ; que ces documents, qui illustrent le processus créatif complet de la pensée de l'auteur, permettent d'appréhender sa façon assidue de travailler, sa grande érudition et son style, héritier des plus grands classiques, mis au service de son analyse critique de la société moderne ; qu'il faut souligner la rareté d'un tel fonds intégral, resté dans un parfait état de conservation, dans la mesure où il n'en existe aucun dans les collections publiques françaises recouvrant si largement un même courant de pensée ; que cet ensemble s'avère unique pour l'étude de la genèse de l'œuvre de Guy Debord, l'un des penseurs contemporains les plus importants, et capital dans l'histoire des idées de la seconde moitié du xxe siècle ;
Qu'en conséquence cet ensemble d'œuvres présente un intérêt majeur pour le patrimoine national du point de vue de l'histoire et de l'art et doit être considéré comme un trésor national ;
Émet un avis favorable au refus de certificat d'exportation demandé.

[
Sans doute, le concept critique de spectacle peut aussi être vulgarisé en une quelconque formule creuse de la rhétorique sociologico-politique pour expliquer et dénoncer abstraitement tout, et ainsi servir à la défense du système spectaculaire. Guy Debord s'est tiré une balle dans le coeur le 30 novembre 1994.]

lundi 29 novembre 2010

Splendor in the Grass

William Claxton encore, cette fois pour Natalie Wood, † le 29 novembre 1981.

dimanche 28 novembre 2010

Des journées entières dans les livres #24

A partir de maintenant il allait se montrer un peu plus prudent, à moins, bien sûr, de vouloir quelque chose.

samedi 27 novembre 2010

Pause (un air qui en vaut bien un autre)

J'ai rien voulu, rien demandé
Je ne suis pas, n'ai pas été
Ni l'inventeur, ni l'inventé.

clic-clic

Manset 1976

vendredi 26 novembre 2010

À la face des cafards de toutes les morales

Paressons en toutes choses,
Hormis en aimant et en buvant,
Hormis en paressant.

C'est l'exergue, fameux, du Droit à la paresse dont l'auteur, Paul Lafargue, est mort volontairement le 26 novembre 1911 - avec Laura, sa femme, celle-là même qui a écrit en français les mots du Manifeste ; tous deux enterrés au Père Lachaise devant le Mur des Fédérés, juste à côté de Clément - celui-là, oui, le temps des cerises.

jeudi 25 novembre 2010

Un air qui vaut pas dix ronds #18

Je veux qu'il y ait toujours, dans ma maison d'amour,
Des hommes cultivés qui parlent d'ésotérisme
Devant des filles bébêtes mais belles comme le jour
Qui entendent sciences occultes et comprennent érotisme.


Vassiliu 1971

Puissance des ténèbres

Quand j'étais un petit garçon catholique vivant au Moyen Age, la fin du monde était susceptible de survenir à tout moment : j'avais tant pêché que le jour du Jugement ne pouvait guère plus tarder.

[Anthony Burgess est mort le 25 novembre 1993. La photo est de Ken Sharp.]

mercredi 24 novembre 2010

Rencontre fortuite

L’énigme d’Isidore Ducasse, Man Ray, 1920.

[Isidore Ducasse, de Montevideo, dit comte de Lautréamont, mort à Paris sans autre renseignement le 24 novembre 1870.]

Une chanson au clair de la lune



Barbara, Monique Serf, † le 24 novembre 1997.

mardi 23 novembre 2010

Ennemis intimes

Je venais juste d'abandonner mon projet de le tuer : sur le tournage de Cobra Verde, Herzog et Kinski, Ennemis intimes, comme d'habitude, clic-clic.

Klaus Kinski est mort le 23 novembre 1991.







Robrieux

Se transformer en son contraire, aboutir finalement à  un point diamétralement opposé au point de départ, c'est le sort fatal de tous les mouvements historiques qui ignorent leur genèse et leurs conditions d'existence.

[On manifestait, bien sûr, on se dispersait, comme toujours, et on n'a pas su la mort, ce premier octobre, de Philippe Robrieux. Un de nos maîtres, de ceux que l'on n'a jamais vu, ni entendu - mais on a lu et relu ces gros livres rouges, tant nous était nécessaire de comprendre un tant soit peu le pourquoi du comment du désastre.]

lundi 22 novembre 2010

Brave new world (In articulo mortis #0)

Aldous Huxley est mort le 22 novembre 1963, on peut dire dans l'indifférence générale. Ses célèbres dernières volontés furent parait-il exaucées : LSD, 100 µg, intramuscular.
La photo est de William Claxton, on l'a déjà croisé par ici clic-clic.

L'eusses tu cru 3/3

Après Perec avé l'assent clic-clic, Godard en maître du surréalisme (lu sur Le vieux monde qui n'en finit pas clic-clic).

dimanche 21 novembre 2010

Des journées entières dans les livres #23

Bonn était une ville balkanique, impure et secrète, sous son réseau de fils de tramways. Bonn était une maison plongée dans l'ombre où quelqu'un était mort, une maison enveloppée d'un deuil catholique et gardée par des policiers.

samedi 20 novembre 2010

Relance de la consommation

Lotta Continua



Ian Curtis, the missing boy. Le Colonel Durruti, lui, est mort à Madrid le 20 novembre 1936.

vendredi 19 novembre 2010

A Ostende, j'appréhende

James Ensor, né à Ostende, mort itou le 19 novembre 1949 : masques et squelettes, tout le monde connait, carnavals et harengs saurs. Et puis, aussi, la mer, la plage, ciels et lumières, ni gris ni verts : ces trois silhouettes, par exemple, qui vont s'y perdre c'est certain.
Pour célébrer Ensor, Ostende fera l'affaire - comme ici en version Bashung, ou bien encore ce vieil air du tonnerre, à vous faire chialer tant et plus, comme chez Patrick clic-clic et comme partout.




jeudi 18 novembre 2010

Impasse des deux anges

Eluard et Nusch par Man Ray. Paul Eluard est mort le 18 novembre 1952, Man Ray le 18 novembre 1976.

mercredi 17 novembre 2010

She knows you (la Sainte-Elisabeth)

She'll expose you, when she snows you
Hope you'll feed with the crumbs she throws you
She's ferocious and she knows just
What it takes to make a pro blush
She knows you
She's got Bette Davis eyes.


clic-clic

Des journées entières dans les livres #22

Une invincible espérance, qui nous fait souhaiter d'être enterré les yeux ouverts.

mardi 16 novembre 2010

Et qui dure longtemps (la Sainte-Greta)

Si tu connais le désir qui va vite
Et qui dure longtemps
Je voudrais que tu m'y précipites
Du haut de tes quarante ans
L'histoire devait être écrite
Pour que tu sois si belle maintenant
Une vraie beauté détruite
Y'a rien de plus émouvant.

clic-clic

La photo, Greta Garbo en 1951, est de George Hoyningen-Huene.

dimanche 14 novembre 2010

Des journées entières dans les livres #21

Lorsque mes ambitions d'animal de proie me poussèrent vers ce labyrinthe brutal de mort, de honte et de trahison en 1951, ce n'était que mon commencement. Lorsque l'écheveau eut fini de se dévider en 1955, je compris que le désir consenti de me mouvoir en la compagnie, d'être partie prenante, de ces dizaines d'existences que leurs forces d'entrainement démoniaques avaient conduites en transit clandestin, c'était ça les merveilles - tout autant que ma rédemption ultime.

Nevski

Александр Ярославич Невский, Alexandre de la Néva, prince de Novgorod, grand-prince de Vladimir et saint de l'Église orthodoxe, est mort le 14 novembre 1263.


samedi 13 novembre 2010

La Saint-Brice

Compte tenu de la nature du propos en cause qui instille l’idée auprès de militants politiques que le seul fait d’être “arabe” constitue un problème tout au moins quand “il y en a beaucoup”, [...], et eu égard à l’autorité susceptible de s’y attacher, au vu de la qualité de responsable politique de premier plan de son auteur, par ailleurs en charge d’éminentes fonctions ministérielles, Brice Hortefeux sera condamné à payer à la partie civile une somme de 2000 euros à titre de dommages et intérêts.

L’effet délétère sur le lien social d’un tel propos, quand il est tenu par un responsable de si haut niveau, justifie qu’il soit fait droit à une mesure de publication judiciaire dans les termes retenus au dispositif.

Il sera fait droit, en outre, à la demande d’indemnité pour frais de procédure.

clic-clic

vendredi 12 novembre 2010

La Saint-Diego

Man at the Crossroads, Palais des Beaux-Arts, Mexico

Les bonnes résolutions (un air qui vaut pas dix ronds #17)

Des asticots dans l'héroïne
Ça me dégoûte pour de bon
Dorénavant je bois du gin
Avec des sorbets aux marrons.

clic-clic

Fontaine 2001 (Feat. Sonic Youth)

jeudi 11 novembre 2010

La peau des autres, bien entendu

C'est à Antoine Prost, me semble-t-il, que l'on doit l'intérêt scientifique, depuis les années 70, pour les monuments aux morts. On trouve désormais sur le sujet beaucoup de choses en ligne, y compris sur les monuments pacifistes, antimilitaristes ou ceux qui rendent hommage, dès les années 20, aux fusillés pour l'exemple. Un joli site à explorer sur ces thèmes : clic-clic.

Un exemple, un seul : le monument aux morts de La Forêt-du-Temple, dans la Creuse clic-clic, qui célébre, avec celui de ses trois fils soldats, le souvenir d'Emma Bujardet, civile morte de chagrin.

La Saint-Martin

Avec De Niro en 1976, Taxi Driver - introducing Paul Schrader.

mercredi 10 novembre 2010

Des journées entières dans les livres #20

895 pages, 105 francs, achevé d'imprimer le 31 octobre 1980 sur les presses de l'Imprimerie Bussière à Saint-Amand-Montrond (Cher) pour les éditions Robert Laffont.

1980, oui, lu à haute voix, l'un pour l'autre, l'entière histoire de Gary Gilmore, l'homme qui voulait mourir. 105 francs, ce n'était pas cher payé.

[Norman Mailer est mort le 10 novembre 2007. Ce poème, Tombeau pour Norman Mailer, les cimetières du ciel les mots d'amour des amants qui ne s'aiment plus.]

mardi 9 novembre 2010

Guillaume il est temps que tu viennes

Je suis content 8/8

Dans ses yeux nageaient les sirènes
Et nos baisers mordus sanglants
Faisaient pleurer nos fées marraines
Mais en vérité je l'attends
Avec mon coeur avec mon âme
Et sur le pont des reviens-t-en
Si jamais revient cette femme
Je lui dirai je suis content.

[Guillaume Apollinaire est mort le 9 novembre 1918.]

lundi 8 novembre 2010

Où sont-ils donc ?



Bonne question, qu'on se pose revoyant Pépé le Moko, ou lisant Quand Robert Giraud faisait chanter Fréhel clic-clic sur l'indispensable site Le copain de Doisneau clic-clic, tout entier consacré à "l'ami Bob Giraud et (au) Paris de son époque, celui de René Fallet, Vidalie, Blondin, André Vers, Jean-Paul Clébert, Jacques Yonnet".

dimanche 7 novembre 2010

samedi 6 novembre 2010

Propagande

La seule bonne raison, et encore, pour ne pas s'abonner là maintenant tout de suite clic-clic, c'est d'être déjà abonné.


Des journées entières dans les livres #19

Jeff ne parvenait pas à respirer.
Naturellement : on ne respire pas quand on est mort.

vendredi 5 novembre 2010

Pale blue eyes

Ami, dit l'enfant grec, dit l'enfant aux yeux bleus, 
Je veux de la poudre et des balles.

[clic-clic, pourquoi pas.]

jeudi 4 novembre 2010

Poésie et chansons

Bagnard au bagne de Vauban
Dans l'île de Ré
J'mange du pain noir et des murs blancs
Dans l'île de Ré
À la ville m'attend ma mignonne
Mais dans vingt ans pour elle je ne serai plus personne
Merde à Vauban

clic-clic

[Pierre Seghers est mort le 4 novembre 1987.]

mercredi 3 novembre 2010

La Saint-Hubert (un air qui vaut pas dix ronds #16)



Et yop !

Les défaites et les vieilles gloires

Les vieillards assis
Se racontent les histoires
Les défaites et les vieilles gloires
Les exodes et les fusils
Quand ils étaient loin d'ici.

clic-clic .

[Mort Shuman est mort le 3 novembre 1991.]

mardi 2 novembre 2010

Non ha più senso



Mostrare la mia faccia, la mia magrezza -

Alzare la mia sola puerile voce -
Non ha più senso.

Pier Paolo Pasolini est mort le 2 novembre 1975 sur une plage d'Ostie clic-clic. Le poème est un extrait de La Guinea (in Poesia in forma di rosa), la musique est d'Ennio Morricone.

lundi 1 novembre 2010

Des journées entières dans les livres #18

Albert bégaya, en breton itou, son extraordinaire aventure, celle qu'il raconterait dans cinquante ans, à ses petits enfants, si la cirrhose ne l'emportait pas avant et s'il parvenait à engrosser une de ses soeurs.
- Eh ben qu'est-ce que t'attends, sac à vin, pour aller voir les gendarmes ?
Albert Lochou vida d'un trait son verre de Sénéclauze 14°5, un tape-cul qu'on ne trouvait plus dans le commerce.
Les gendarmes Morvan et Huitric étaient de garde à la gendarmerie du Huelgoat, rue des Cieux. Tout d'abord, ils ne crurent pas Lochou.

- T'es soul, Albert, rond comme un boudin, va cuver ... Et méfie-toi, si tu continues, on va te faire souffler dans le ballon, eh! eh! eh!
Comme Albert insistait en donnant force détails, paraissait troublé, vraiment, et sachant qu'il n'était jamais troublé à ce point par la vinasse, les gendarmes Morvan et Huitric durent se rendre à l'évidence et appelèrent la Sûreté de Quimper.
A partir de là, les choses allèrent très vite.
Et très mal.

La soif et la faim et le délire ardent



Mourir le jour de tous les saints, peut-être est-ce un heureux présage pour le poète des Mystères douloureux (Agonie, Flagellation, Couronnement d’épines, Portement de croix et Crucifiement - la strophe finale un peu moins doloriste n'étant due qu'au seul Brassens) : Francis Jammes en tous cas est mort le 1er novembre 1938.